-

Windows Update vs apt upgrade, ou l'enfer des mises à jour


oct. 04 2017

Linux vs Microsoft

Ah, Linux contre Microsoft (avis aux trois trolls au fond, je dis volontairement pas GNU/Linux, c'est juste pour vous faire chier, bisous) : David contre Goliath, Ulysse contre Poséidon, Jupiter contre les fainéants #PassionMétaphoreMythologique. 120 000 employés1 contre un mix de bénévoles, employés (de Microsoft aussi), trolls et Richard Stallman.

Ceci n'est pas un billet troll anti-Microsoft, un simple constat, et une interrogation.

Le contexte

Professionnellement, j'ai eu pendant plusieurs années besoin de mettre à jour un parc de machines d'une quarantaine de machines sous Windows 7 (il y avait même du Windows XP au tout début mais on va éviter de se faire du mal) une à deux fois par an. Derrière une VDSL de 4 Mbps (vous avez bien lu) au début (jusqu'à 10 Mbps cette année, houlala !). Au milieu d'un parc de 150 ordinateurs. Autant vous dire que le débit tirait la tronche.

N'étant pas le référent pour la gestion du parc, je faisais avec ce qu'on me donnait : on téléchargeait les .exe des logiciels à la main, déposés sur un lecteur réseau, auquel on accédait depuis chaque machine.

À la main, oui oui.

Bon ça globalement, ça marchait (plus tard on a mis du Office 2010, je vous raconte pas les temps de mise à jour… et oh ! Encore un produit Microsoft). Puis venait le moment de… mettre à jour Windows !

Musique dramatique

La mise à jour de Windows

Attention spoiler : en 4 ans, jamais aucun de ces machines n'a fait ses updates d'une traite (je compte pas les redémarrages hein) sans que Windows Update ne plante. Alors certes il y avait un certain paquet de mises à jour (environ 200-300 Mo pour chaque machine), mais quand même.

Du coup, on s'est retrouvés bien embêtés : impossible de mettre à jour Windows, et c'est pourtant nécessaire : ce sont des postes élèves, ils branchent leurs clés, vont librement sur le web, etc.

En fouillant un peu, je suis tombé sur un truc un peu magique quand on est dans ma situation : WSUS Offline. Ce billet n'étant pas un tuto, je vous laisse regarder la doc, c'est pas bien compliqué, il y a deux .exe à lancer, un pour télécharger les mises à jour, l'autre pour les appliquer.

Et je viens de dire ce qu'il fait : il va télécharger les mises à jour, indépendamment de Windows Update. Puis les appliquer, dans les mêmes conditions. C'est long, ça reboot beaucoup, mais ça marche !

Pendant ce temps à Veracruz

Sur mon PC perso, j'ai une Mint. L'autre jour, je me suis rendu compte que je n'avais pas fait les mises à jour depuis plusieurs mois. Donc c'est parti, dans le terminal.

su -
apt update
apt upgrade

A few moments later

Et hop, en cinq minutes montre en main c'est fini. On m'a rien demandé, ça n'a pas reboot, ça a juste marché.

Hier, je me rends compte que je ne suis pas encore sur la version 18.2 Sonya de Mint. Je fais la mise à jour. Pareil, 10 minutes plus tard, ça marche.

L'exception qui confirme la règle

J'ai eu à réinstaller un PC portable avec Windows 7 pour une amie. Avec sa clé produit, je télécharge l'iso en SP1 sur le site de Microsoft (au passage, merci quand même pour ce truc, ça simplifie la vie), j'installe, et je… lance Windows Update. 1,1 Go de mises à jour. Je commence à pleurer des larmes de sang.

Churchill Winston Churchill s'apprétant à lancer Windows update, image d'archive

Et là… le miracle, l'inattendu, l'enfant surprise.

Ça marche. Ça prend quatre heures, ça reboot 8 fois, mais ça marche. Comme quoi hein, bon…

Du coup

Bien sûr, je ne relate qu'une expérience, très personnelle de surcroît. Mais je pense que je ne m'avancerai pas trop en disant que ça reflète assez bien la réalité d'aujourd'hui : les distributions Linux ont fait de gigantesques avancées ces dernières années en terme de simplicité, et de « ça juste marche ». Windows de son côté est revenu en arrière, ou a stagné.

Microsoft, malgré son armée d'ingénieurs sur-qualifiés (et je suis sûr, intrinsèquement très bons), n'arrive toujours pas à avoir un Windows Update stable. On n'a pas encore assez de recul sur Windows 10 pour en tirer des conclusions, mais ce système a tellement d'autres défauts, qu'à la limite, ce n'est pas pertinent.

Peut-être que je me trompe, mais il ne me semble pas que des armées de développeurs employés de grosses entreprises travaillent sur l'interface et l'utilisabilité des distributions Linux. Il me semble qu'ils se concentrent surtout sur le fonctionnel (noyau, outils de base) ou sur certaines distributions spécifiques (RedHat, etc). C'est donc une communauté plus ou moins bénévole qui fait le travail.

D'où ma question (enfin !), qui n'est pas une question troll, j'aimerais vraiment avoir la réponse : comment des gens bénévoles, qui font ça plus ou moins sur leur temps libre, réussissent à faire des systèmes qui fonctionnent aussi bien, et qu'à côté une des plus grosses entreprises du monde n'y arrive pas ? Je ne suis pas en train de m'extasier devant les développeurs bénévoles, je pose la question à Microsoft : comment pouvez-vous ne pas réussir à faire un Windows Update qui marche ? Quelle est votre excuse ?


  1. Chiffre trouvé sur Wikipedia